Skip to content

Lectures d’été

lecture_ete

Chaque année, nous louons une maison sur le bord de la mer dans le Maine avec des amis. Nous partons dans deux semaines! Plage, homard, visite à Boston et à Portland, apéro de fin de journée et un bon livre… une tradition dont je ne pourrais pas me passer et une excellente façon de débuter l’été.

Avez-vous de bons livres à me suggérer pour la plage? Grosses briques, polars, romans historiques, grands prix littéraires…ne vous gênez pas et faites-nous profiter de vos coups de cœur. Voici quelques lectures qui m’ont beaucoup plu.

La chute des géants – Ken Follet

Je l’avoue d’emblée, je n’étais pas une grande fan de Ken Follet. Ses Piliers de la terre et son Monde sans fin m’ont paru interminables bien que j’adore lire de gros bouquins et des suites en plusieurs volumes. Et que dire de ses romans d’espionnages…très moyens. Par contre, je termine le premier tome de la trilogie de La chute des géants et c’est avec joie que je suivrai les personnages dans le second.

À l’aube de la Première Guerre mondiale, cinq familles (américaine, russe, allemande, anglaise et galloise) vont se croiser, s’aimer, se déchirer au rythme des bouleversements du début du 20e siècle. Une grande fresque dans laquelle on suit chaque personnage avec joie. Entre saga historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et lutte des classes, La chute des géants plaira à tous ceux et celles qui apprécient voir évoluer les personnage sur plusieurs années et à travers des pans importants de l’Histoire.

Les yeux jaunes des crocodiles – Katherine Pancol

Voici une autre trilogie que j’ai lue avec plaisir il y a deux ans. Le summum de la lecture d’été. 650 pages de vies entremêlés, un peu d’intrigue, des personnages sympathiques, des situations absurdes et de l’espoir. Les yeux jaunes des crocodiles est suivi de La valse lente des tortues et Des écureuils de Central Park sont tristes le lundi. Des titres qui piquent la curiosité et dont vous découvrirez la signification à la lecture des romans.

Deux sœurs. (Non, non ce n’est pas quétaine comme Trouble en double, mon film préféré quand j’avais 8 ans!) La quarantaine. Iris, belle, riche, élégante, parisienne, s’ennuie ferme et rêve de devenir une autre. Joséphine, une brillante universitaire spécialisée dans le Moyen-Âge. Un visage quelconque, un caractère effacé, une vie sentimentale qui tourne au désastre, vit en banlieue et se bat pour tenir debout. Un jour, à un dîner, Iris prétend qu’elle écrit un roman. Entraînée par son mensonge, elle persuade sa sœur d’écrire un livre qu’elle signera. Abandonnée par son mari, acculée par les dettes, Joséphine se soumet. Le destin de chaque sœur va basculer et celui de ceux qui les entourent.

Toute la série de Wallander – Henning Mankell

Côté polars, difficile de faire mieux que les polars suédois. Et côté polars suédois, difficile de faire mieux que Henning Mankell. Dans cette série d’une dizaine de romans, le commissaire Kurt Wallander (que j’aime d’amour) se démène pour résoudre des histoires violentes et sordides dans le décor froid de la campagne suédoise. Alcoolique sur les bords, des kilos en trop, colérique, désillusionné,  il s’investit corps et âme dans ses enquêtes, n’hésitant pas à défier les ordres pour résoudre un cas. C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai lu le dernier tome de la série ( L’homme inquiet) et que j’ai découvert ce qui attendait Wallander.

Shantaram – Gregory David Roberts

Un livre qu’on m’a offert en cadeau et dont l’histoire se déroule dans l’Inde moderne. Dans ce récit autobiographique romancé, on découvre la vie dans le plus grand bidonville de Bombay, les différentes classes sociales, mais surtout une panoplie de personnages attachants qui gravitent autour du personnage principal.

Shantaram raconte l’histoire d’un jeune australien qui s’évade d’une prison, atterrit à Bombay où il recommence une vie sans passé ni famille. Il se forge une nouvelle identité, rencontre de nouveaux amis, intègre la culture de Bombay et fréquente des gens provenant de différentes couches sociales pour devenir indien dans son cœur. D’un petit village retiré à un bidonville surpeuplé, de la chaleur amoureuse aux tortures de la prison d’Arthur Road, de l’amour à la haine et du sentiment d’entraide à la vengeance, ce voyage spirituel nous présente une image particulière et probablement authentique de l’Inde et du Moyen-Orient.

Le Comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas

Puisque cette liste ne serait pas complète sans un classique, j’ai choisi d’inclure Alexandre Dumas dont les romans conviennent très bien à une lecture estivale. Et j’ai choisi Le Comte de Monte-Cristo, mon préféré de Dumas.

En 1815, Edmond Dantès, jeune marin de dix-neuf ans, débarque à Marseille pour s’y fiancer le lendemain avec la belle Mercédès. Trahi par des « amis » jaloux, il est dénoncé comme conspirateur et enfermé dans une geôle du château d’If, au large de Marseille. Après quatorze années, d’abord réduit à la solitude et au désespoir puis régénéré et instruit par un compagnon de captivité, l’abbé Faria, il réussit enfin à s’évader et prend possession d’un trésor légué par l’abbé. Riche et puissant désormais, il se fait passer pour le comte de Monte-Cristo et entreprend méthodiquement de se venger de ceux qui l’ont accusé à tort et précipité en geôle.

Bonne lecture!

(photo par lidaC)

Un commentaire Faire un commentaire
  1. Geneviève charette #

    Tarmac de Nicolas Dickner
    La ballade des adieux de Lori Lansens ( des personnages magnifiques )

    5 juin, 2013

Laisser un commentaire