Skip to content

Ah ces enfants!

IMG_0667_72DPI

Tranche de vie. Et rassurez-moi sur le fait que je ne suis pas la seule à être ainsi faite!

Lorsque je suis dans un endroit public avec mon amoureux et mes enfants, je me surprends souvent à envier les couples qui se promènent bien tranquillement main dans la main, sans avoir à jeter un œil sur une marmaille galopante. Au resto, j’envie les couples qui peuvent avoir une conversation agréable sans aller explorer entre les tables ou faire la gestion des dégâts. Détrompez-vous, je n’ai aucun regret et jamais je ne voudrais me passer de mes garçons. J’ai simplement une petite nostalgie d’une autre époque.

Le weekend dernier, ma mère gardait les enfants. Dans les heures précédant leur départ, j’étais impatiente et le moindre cri ou la plus petite trainerie me tombait sur les nerfs. J’étais donc bien contente d’avoir un moment juste avec mon amoureux. Nous en avons profité pour aller luncher chez Satay Brothers (qui vaut VRAIMENT le détour en passant).

Arrivés là, nous étions assis près d’un couple avec deux jeunes enfants. Deux enfants vraiment mignons dont une petite qui promenait ses premiers pas un peu partout dans le resto et un petit garçon un peu plus vieux avec un look de hipster trop craquant. Et que c’est-il passé à votre avis? Je me suis mise à m’ennuyer de mes garçons à peine deux heures après m’en être séparée. Je me disais qu’eux aussi auraient aimé être là. Que j’aurais aimé partager ce moment avec eux. De retour à la maison, je me suis mise à tourner en rond en attendant notre party en soirée. Je n’avais pas envie de lire ni d’écouter la télé. Pas de jouets à ranger, ni d’histoire à raconter. Je trouvais la maison vide et silencieuse!

Le lendemain (après un réveil un peu plus tardif qu’à l’habitude, ce dont je ne me plaindrai pas), nous sommes allés chercher les enfants. J’étais vraiment contente de les voir! Au bout de 20 minutes dans l’auto, ils se sont mis à se chamailler, à vouloir boire du Perrier à même la bouteille (ce qui est très périlleux quand on a deux ans), à chanter hurler la même chanson en boucle..Et moi qui disais qu’ils me manquaient…

J’imagine que c’est ça la beauté d’avoir une famille. Apprécier les beaux moments et rester zen dans les moins beaux. Et me je promets de retourner chez Satay Brothers avec eux!

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire