Skip to content

Planifier le menu pour la semaine – partie 1 : les avantages

ingredients

Sortez les trompettes pour souhaiter la bienvenue à la toute première chroniqueuse de blanc grenade : Julie Leclerc, une nutritionniste, spécialisée auprès des enfants. Elle a une écriture qui ressemble beaucoup à la mienne, une foule d’idées brillantes et pleins de trucs à nous enseigner. C’est une bonne amie à moi dont vous avez déjà vu la binette dans mon billet sur l’art de la tomate en conserve (celle avec le tablier rayé). Voici sa première chronique qui porte sur les avantages de planifier notre menu pour la semaine.

Je m’appelle Julie Leclerc (eh oui, une autre Julie…), j’habite à Montréal et je suis nutritionniste. Je travaille depuis plusieurs années dans les écoles primaires et les centres de la petite enfance où j’anime des ateliers de cuisine auprès des enfants. Passionnée de bonne bouffe, de cuisine et de tout ce qui touche de près ou de loin à l’alimentation, j’avais le goût de « jaser » un peu avec les lecteurs de blanc grenade. Je vous propose donc une chronique où je traiterai de divers sujets alimento-culinaires, avec mon « œil de nutri ».

Pour faire suite à la nouvelle rubrique de blanc grenade « Mon menu pour la semaine » , je commence en lion avec un sujet plus ou moins sexy, mais dont les vertus méritent certainement d’être vantées!

Planifier le menu : le pourquoi du comment

Vous le faites religieusement chaque semaine, ou peut-être pas. Voici quelques façons (un peu caricaturales, j’en conviens) d’envisager la planification du menu hebdomadaire. Trouvez la vôtre…

a) C’est un moment agréable où je relaxe en feuilletant mes livres de recettes.

b) J’adore fouiller sur Internet pour trouver des nouvelles recettes, mais je finis toujours 2 heures plus tard avec 12 000 recettes à essayer un jour, un p’tit mal de tête et une page blanche pour la semaine…

c) Il me semble que ça m’aiderait, mais je ne sais pas par où commencer.

d) Bon, encore une autre tâche domestique désagréable (dans la même catégorie que laver le plancher ou les toilettes)!

e) Pffff, la planification, c’est juste pour les control freak! J’aime vivre au jour le jour.

f) Je n’ai pas le temps.

g) C’est carrément une séance de torture!!!

i) Zut, le chien a mangé ma liste %??&*?$.

Maintenant que vous connaissez mieux votre relation intérieure avec le menu de la semaine, je vous invite à piger, selon vos besoins, parmi cette liste d’avantages, pour vous convaincre de l’utilité de planifier.

Les avantages :

Pratico-pratiques

  • Faire l’épicerie efficacement, en évitant d’errer sans but dans les allées en se demandant quoi mettre dans son panier.
  • Prévenir les pannes sèches d’inspiration le mardi à 17h.
  • Avoir un bon plan de match dans la cuisine.
  • Éviter de perdre du temps à  fouiller dans le frigo en se disant qu’il n’y a rien à manger.

Psychologiques

  • Être zen le mardi à 17h.
  • Penser à autre chose qu’à l’organisation des repas pendant la journée.
  • Utiliser au maximum la partie de son cerveau qui répète en boucle la sempiternelle question «Qu’est-ce qu’on mange?» au moment voulu, puis la mettre à off pour le reste de la semaine.
  • Être motivé à cuisiner et à bien manger (avec un super menu appétissant et varié, cela va de soi!)

Économiques

  • Économiser temps et argent. Aller à l’épicerie tous les 2 jours coûte plus cher en bout de ligne et prend plus de temps (à moins d’avoir comme loisir de faire la tournée des marchés, ce qui peut être bien intéressant, soit dit en passant).
  • Profiter d’escomptes qui en valent la peine en considérant les spéciaux de son épicerie du coin.

Stratégiques

  • Être astucieux en choisissant les recettes en fonction des goûts de toute la famille. Pour les petites bouches difficiles, solliciter leurs idées est une bonne stratégie pour améliorer sa cote de popularité.
  • Avoir de l’aide! En planifiant les repas et la préparation des différentes étapes pour chaque recette, il est plus facile de séparer les tâches.

Gestion des stocks

  • Utiliser les restes du frigo au maximum. En planifiant, on se pose la question « Qu’est-ce qu’il me reste dans mon frigo et comment puis-je les cuisiner cette semaine? Tiens donc, un ½ chou rabougri et quelques carottes ratatinées…Ça ferait une belle coleslaw pour accompagner des burgers végés, ça!» Et voilà, pas de gaspillage!
  • Faire un beau ménage du frigo, sans même s’en rendre compte.

Exploratoire

  • Essayer plein de nouvelles recettes, mais pas trop non plus!

Tranche de vie : Vous êtes peut-être comme moi…Avec la multitude de recettes toutes plus appétissantes les unes que les autres qui circulent à la télé, sur Internet, dans les magazines, je suis parfois étourdie. Planifier le menu chaque semaine permet d’assouvir mes élans d’exploration culinaire en essayant quelques nouvelles recettes par-ci par-là, tout en revisitant souvent mes classiques et mes p’tites recettes de semaine pas compliquées pour les soirs pressés.

Alors êtes-vous convaincus? Dans ma prochaine chronique : quelques trucs et conseils pour mieux planifier ses menus de la semaine.

Julie la nutri

(photo)

Un commentaire Faire un commentaire
  1. Bravo Julie pour ton excellent travail et tes conseils et trucs adorables et abordables! MERCI et longue vie à tes chroniques simples et efficaces!

    24 mars, 2015

Laisser un commentaire