Skip to content

Planifier le menu pour la semaine – partie 2 : Trucs et conseils

ingredients

La semaine dernière dans sa première chronique, Julie nous présentait les avantages à planifier à l’avance notre menu pour la semaine.  Aujourd’hui, elle nous donne une foule de trucs, de conseils et de tranches de vie pour nous faciliter la tâche. 

Quelques trucs et conseils :

Faire des listes

  • Liste des demandes spéciales de toute la famille.
  • Liste des inspirations du moment (les fameux petits bouts de papier qui traînent dans notre sac). Tranche de vie : Il y a toujours un petit coin dans mon agenda où j’écris les recettes qui me passent par la tête, au fur et à mesure. Je m’y réfère quand vient le temps de tout planifier, ce qui me permet d’économiser un temps fou.
  • Liste des grands classiques, à refaire souvent.
  • Liste des nouvelles recettes à essayer absolument un jour.

On peut même faire des tops, c’est pas mal tendance…

Bien choisir ses recettes

  • Choisir des recettes pas trop compliquées, en gardant si possible les plus fancy pour les fins de semaine.
  • Catégoriser ses recettes selon le temps de réalisation. Par exemple :

Speedy gonzales : quelques minutes la journée même

Rapido: quelques mises en place le dimanche + 30 minutes max. de préparation/cuisson la journée même

Cocooning = beaucoup de mise en place et 4 heures de braisage au four

Le mardi, à 17h, entre la réunion qui finit tard et la pratique de hockey du petit dernier, il peut être utile d’envisager une speedy gonzales!

  • Ne pas hésiter à refaire certaines recettes régulièrement. En plus de ne pas avoir besoin de suivre la recette puisqu’on la connait par cœur, on aime bien (particulièrement les enfants) retrouver la sécurité d’un bon plat réconfortant et familier.
  • S’inspirer des saisons et des nouveaux arrivages permet de profiter de produits frais et savoureux tout en fournissant une base pour le choix des recettes (sauf en mars, où la gamme de produits de saisons est assez limitée…)

Inclure l’option « restants et surplus »

  • Chaque semaine, prévoir un « souper de restants » (ou les garder pour les midis de la fin de semaine). On fait une pierre trois coups (oui je sais, c’est deux coups habituellement…) : congé de cuisine, ménage du frigo et chacun mange ce qu’il veut parmi ce qui se trouve dans le frigo.
  • Cuisiner en plus grande quantité pour les lunchs (il ne faut pas les oublier, ceux-là!), ou pour congeler les surplus.

Prendre de l’avance avec les « mises en place », comme dans les restos

  • Pour un plan exemplaire de mise en place, voir la rubrique « Mon menu de la semaine ».
  • Faire une corvée de lavage de légumes et de fines herbes en arrivant de l’épicerie. Tranche de vie : Après avoir lavé et essoré mes fines herbes, je les étends sur une serviette à vaisselle propre que je roule lâchement avant de la placer au réfrigérateur, dans un sac de plastique ouvert. Même la coriandre reste top shape après une semaine!
  • Organiser un blitz cuisine la fin de semaine : préparer une grosse salade, couper des crudités, faire une trempette, cuisiner des muffins, braiser une pièce de viande…
  • Préparer tout ce qui peut être fait à l’avance, en décortiquant les étapes des recettes : cuire le quinoa pour le quinoa aux légumes, préparer la petite sauce d’accompagnement pour les boulettes, assembler les ingrédients de la vinaigrette, préparer la sauce tomate pour le macaroni au fromage, etc.
  • Il est pratique de couper des fruits à l’avance (melon, ananas, papaye, agrumes, etc.), pour les matins ou les lunchs. Tranche de vie : Ma mère m’a donné un gros plat Tupperware à marinade il y a quelques années. Je ne l’ai utilisé qu’une seule fois pour mariner de la viande. Il porte désormais le titre officiel de plat à fruits.

Profiter des nombreux outils qu’offrent « les Internets »

  • Blogues, menus et recettes de la semaine sur plusieurs sites (Ricardo, À la di Stasio Jamie Oliver…), favoris, Pinterest, applications diverses… Ce n’est pas les options qui manquent!

Ce qu’il faut retenir de tout ça? En plus de vous permettre de mieux respirer les soirs de semaine, la planification du menu peut vous simplifier la vie à plusieurs égards. Comme pour n’importe quelle bonne habitude à introduire dans sa vie, il faut investir un peu de temps, y mettre quelques efforts et en faire une routine hebdomadaire. Pas si compliqué, après tout. Et même pas besoin d’être nutritionniste!

Alors êtes-vous convaincus? Vous pouvez également lire ma chronique : les avantages de planifier un menu pour la semaine.

Julie la nutri

Aucun commentaire

Laisser un commentaire