Skip to content

Les faaaaameux légumes (prise 1)

legumesAujourd’hui, Julie la nutri nous propose une chronique sur un sujet qui je le sais, interpellera TOUS les parents : les fameux légumes. Pourquoi les enfants rechignent tant à manger les légumes et quoi faire pour régler la question une bonne fois pour toute.

Chers parents, en matière de légumes, avez-vous parfois l’impression de partir en guerre? Qu’une crise se prépare dès qu’une feuille verte dépasse de l’assiette? Que goûter à un nouveau légume représente une montagne insurmontable? Prenons quelques minutes pour démystifier la relation parfois tumultueuse entre les enfants et les légumes.

La psychologie du légume

Afin de mieux comprendre le duo enfant-légume, il est pertinent, en tant qu’adulte, de se pencher sur notre propre façon de les aborder. Depuis nos premières purées vertes, on nous a répété (pour ne pas dire cassé les oreilles) qu’il faut manger des légumes, que c’est bon pour la santé. Parce qu’ils sont si nutritifs. Les as de la santé. Les représentants du bien-être. D’un point de vue strictement nutritionnel, il est vrai que les légumes sont durs à battre! Ils regorgent de vitamines, minéraux, antioxydants, fibres et autres composés hautement bénéfiques. Manger plein de légumes, autant en terme de quantité que de variété, est un incontournable dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Mais le goût dans tout ça? Pourquoi l’argument #1 pour manger des légumes n’est jamais, tout simplement, parce que ça goûte bon? À mon humble avis, l’erreur se trouve ici, à mi-chemin entre le lavage de cerveau sur la supériorité nutritionnelle des légumes et les recettes «platounettes» de brocoli bouilli. Il faut comprendre que pour les enfants, la santé est un concept très abstrait. En revanche, l’humain est une bête de plaisir. Notre côté givré l’emporte souvent sur notre côté blé entier, n’est-ce pas? Bref, votre petit coco mange ce qui goûte bon dans sa bouche, et n’en a rien à cirer de savoir si c’est bon pour sa santé.

Changer de vision

Plutôt que de se sentir constamment « obligés » de manger des légumes, pourquoi ne pas les envisager comme les autres aliments? Comme le fromage, le pain, les grillades sur le BBQ, les petits fruits, le chocolat, etc. Pleins de saveurs, de textures, de couleurs, de fraîcheur…Fini les légumes tassés dans un racoin de l’assiette, juste pour décorer, ou parce qu’il faut mettre du vert. Comme adulte, il est grand temps de se déniaiser, puis de les cuisiner comme il se doit. Comment faire? Ce blogue en est un bon exemple : de nombreuses recettes appétissantes et originales, mettant en vedette les légumes.

Enfants vs légumes

C’est bien connu, les enfants apprennent par imitation. Comme parent, savoir apprécier les légumes à leur juste valeur est certainement un bon départ. Ceci dit, lorsque vient le temps de mettre en pratique ces beaux principes, ça se corse…Comme les autres aspects de l’éducation des enfants, inculquer les rudiments d’une bonne alimentation ne se fait pas en criant ciseaux. Il s’agit d’un travail de longue haleine. Heureusement, il existe une foule de trucs pour encourager les enfants à apprivoiser les légumes (et pour aider les adultes à être plus relax avec la chose)! Alors dans ma prochaine chronique, je vous proposerai une foule de trucs (et des choses à éviter) pour que vos enfants dévorent leurs légumes.

Julie la nutri

(photo par @wrightkitchen)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire