Skip to content

L’amour au temps du texto

baiser

Je suis troublée.

Une copine rencontre un mec par l’entremise d’un site de rencontre. Le gars est vraiment charmant :  jeune trentaine, une tête sur les épaules, dirige sa propre entreprise, chalet dans le nord… Ma copine est brillante, professionnelle et très jolie. Ils se rencontrent une première fois autour d’une bouteille de vin romantiquement sirotée au sommet du Mont-Royal, poursuivent avec des soupers dans de charmants restos, de longues discussions passionnantes, une foule d’intérêts communs. Elle sent que ça clique vraiment pour une fois…

Elle est sur un nuage. Bien qu’il n’insiste pas, elle ne résiste pas à l’envie de laisser les choses aller plus loin. Mais qui ne l’aurait pas fait? C’est pétillant, joyeux, agréable, parfait. Ils récidivent.

Puis par un bel après-midi, alors qu’ils avaient eu un déjeuner fort agréable quelques heures plus tôt, il lui envoie un texto UN TEXTO! qui lui apprend que la relation n’ira pas plus loin. Qu’elle est drôle, belle, intelligente, mais qu’il ne ressent pas la fameuse petite étincelle.

Mon réflexe est de me dire que c’est vraiment dommage. Qu’elle s’est emballée trop vite. Que la chimie n’était pas parfaitement réciproque. Que le gars a été très correct de lui dire rapidement (mais vraiment très couillon de le faire par texto) plutôt que de lui faire miroiter de faux espoirs. Le conte de fée se termine tristement et trop rapidement, mais ce sont des choses qui arrivent. Là n’est pas le problème.

Ce qui me trouble, c’est plutôt la réaction des autres filles lorsque ma copine nous a raconté l’histoire. Elles affirmaient d’un air entendu qu’elle s’était bien fait avoir, que le gars avait eu ce qu’il voulait, que c’était toujours comme ça, qu’il avait caché son jeu depuis le début et qu’il courait plusieurs lièvres à la fois.

Ce qui me trouble, c’est leur désabusement par rapport à la situation et par rapport aux hommes en général. Que la fin de l’histoire était on ne peut plus prévisible. Il faut se résigner, les hommes sont comme ça, c’est dans leur nature. Ce qui me trouble, c’est que c’est très loin de la façon dont je perçois les gars qui m’entourent et complètement à l’opposé de la façon dont j’élève mes garçons. Ça choque mes valeurs et ma construction mentale des relations humaines.

Je ne doute pas qu’il y ait une foule de profiteurs sur les sites de rencontre (comme il y a une foule d’épais et d’épaisses dans la vie en général), mais on y trouve assurément pleins de bons gars également. Et nous avons assez de pif pour sentir les épais des milles à la ronde non?

Rassurez-moi. Suis-je si naïve?

 

Un commentaire Faire un commentaire
  1. Totalement d’accord avec ton commentaire. Non, pas naïve du tout…

    21 octobre, 2015

Laisser un commentaire