Skip to content

Billets taggés ‘bouffe’

Trois recettes incontournables de Cuisine futée

recettes-cuisine-futee

Dans ma quête de recettes santé qui plairont aux enfants, je me tourne souvent vers le site de l’émission Cuisine futée, parents pressés sur les ondes de Télé-Québec.  Bien que je n’arrive à peu près jamais à écouter l’émission pourtant si délicieusement animée par Geneviève O’Gleman et Alexandra Diaz (19h, en pleine heure du bain), je consulte régulièrement le site à la recherche d’inspiration. Voici trois recettes qui reviennent régulièrement dans notre menu.

Le pouding étagé au chia
Je ne déjeune jamais à la maison parce que je n’ai pas faim au réveil et parce que je n’arrive pas à intégrer un élément de plus à ma routine du matin. Je me prépare donc toujours un déjeuner que je mange en consultant mes courriels en arrivant au bureau.  Du yogourt grec avec granola et petits fruits, un smoothie, des rôties au beurre d’arachide ou encore ce délicieux pouding étagé aux fruits et chia.

Je le prépare à l’avance et il se conserve deux jours. C’est un mélange de lait de soya, de yogourt grec, de sirop d’érable, d’essence de vanille et de graines de chia. Il me suffit d’y ajouter les fruits de mon choix avant de quitter la maison. J’y ajoute parfois des graines de lin moulues. J’adore la texture du chia lorsqu’il a gonflé. Mélangé au yogourt grec, le résultat est incroyablement onctueux. La recette est suffisante pour deux copieux déjeuners (plus un petit pot pour faire plaisir à mon amoureux).

Les egg rolls aux crevettes
Ces egg rolls maison font le plaisir de toute la famille. Puisqu’ils se congèlent très bien, je double la recette afin d’en avoir sous la main pour les soirs pressés (comme dans cuisine futée, parents…). Je les cuits dans la poêle afin d’avoir une pâte bien croustillante puis les dépose au congélateur. Il me suffit par la suite de les réchauffer, encore congelés, au four, pendant 25 minutes à 350 F°. Vous n’aimez pas les crevettes? Remplacez-les par un restant de poulet ou de porc cuit.

Le potage aux petits pois
Ce potage fait le bonheur de mon Nicolas qui en redemande toujours un second bol. Il comporte un ingrédient secret qui rend la recette protéinée et soutenante à souhait : une livre de tofu mi-ferme… dont le goût est impossible à détecter. Et parce qu’ils sont rarement beaux en hiver à l’épicerie du coin, je remplace le céleri-rave par de la pomme de terre. Les filles de Cuisine futée proposent de servir ce potage accompagné d’une tartine de pain naan gratinée au ricotta (que je remplace parfois par du Boursin)… délicieux à souhait!

Vivement encore une foule de saisons de Cuisine futée, parents pressés!

(photos par Cuisine futée)

5 conseils pour mieux manger en 2016

conseils-mieux-alimenter

Êtes-vous du genre à prendre des résolutions en janvier, puis à tout laisser tomber dès que février se pointe le bout du nez? Pour votre santé, mais aussi pour celle de notre chère planète, voici quelques conseils à adopter pour mieux manger en 2016. D’ailleurs, en guise de résolution, je vous promets une chronique différente et plus élaborée sur chacun de ces sujets dans le courant de l’année!

1 – Protéines : de la variété svp

Flexitarien, ça vous dit quelque chose? Derrière ce mot sophistiqué se cache un concept tout simple : manger de tout. On continue à consommer de la viande, des volailles et du poisson, mais en en diminuant la fréquence au profit d’autres sources de protéines, idéalement d’origine végétale. Plutôt que d’alterner entre les traditionnels poulet-bœuf-porc-saumon, on diversifie notre menu en incluant plusieurs repas par semaine à base de légumineuses, de noix, de graines, de produits du soya (tofu, tempeh, edamames, etc.), sans oublier les œufs et le fromage.

Le flexitarien est-il un végétarien non assumé? Pas du tout! Au diable les étiquettes, l’idée est de manger le plus varié possible tout en étant curieux et gourmand! En plus d’être diversifié et inventif, ce type d’alimentation est souvent plus économique, plus écologique et plus nutritif!

2 – À bas le gaspillage

Voilà un sujet auquel on s’attarde de plus en plus, et avec raison. Parce qu’en Amérique du Nord, on gaspille la nourriture en quantité industrielle (honte à nous!). Que ce soit dans les supermarchés, au restaurant, et même dans notre propre frigo, beaucoup trop d’aliments prennent le chemin des poubelles. Quel dommage! Et quel manque de respect envers ceux qui sont moins en moyen, envers notre planète et envers notre portefeuille… Justement, avez-vous constaté dernièrement à quel point la facture d’épicerie est de plus en plus salée? Malheureusement, il s’agit d’une tendance qui risque de perdurer. Il existe une foule de raisons pour diminuer le gaspillage alimentaire, et tout autant d’astuces pour le faire. Un des meilleurs trucs? Bien planifier (voir mes chroniques Planifier le menu pour la semaine, partie 1 et partie 2).

3 – Suivre les saisons

Tout le monde s’entend là-dessus : en matière de fruits et légumes, la fraîcheur est de rigueur. Quoi de plus naturel que de s’approvisionner au gré des saisons, en suivant les arrivages potagers et fruitiers du marché. Hum, un brin romantique comme vision, n’est-ce pas? Surtout en plein mois de janvier, quand la seule chose qui pousse dehors, c’est de la neige pis de la gadoue.

Oui, mais…C’est quand même possible d’avoir un minimum de logique, puis de planifier son menu en fonction des produits saisonniers, sans pour autant en faire une religion. En plein hiver, on oublie la salade de tomates et basilic, le shortcake aux fraises et la soupe froide de melon. C’est plutôt le festival des légumes racines, du chou et des agrumes (des États-Unis, bien sûr). Au printemps, là, c’est le moment de manger des asperges! Pas en décembre, quand elles sont rabougries, coûtent 8$ la botte et viennent de l’autre bout du monde. En automne, aubergines, courges, pommes, etc. Vous connaissez la chanson. On profite des aubaines de la semaine tout au long de l’année (wow, un chou-fleur à 2$ en février), mais on suit le fil conducteur des produits saisonniers (et idéalement, le plus locaux possible) pour s’inspirer.

4 – Mieux choisir les produits de la mer

Un autre sujet qui fait couler de plus en plus d’encre (sans mauvais jeu de mot!) : la pêche durable. Contrairement à ce qu’on a pensé pendant des centaines d’années, les océans ne sont pas des puits sans fond dans lesquels les poissons se multiplient à l’infini. Les stocks de plusieurs espèces sont dans le rouge, sans parler des pratiques de pêche et d’élevage douteuses qui sont souvent la norme.

Plutôt que de se priver des délices marins (et de la mine d’or nutritive qu’ils représentent), il est possible de faire des choix intelligents et respectueux de nos océans. Il existe plusieurs outils et applications pour guider les consommateurs. En attendant une chronique plus étoffée sur le sujet, voici un petit guide fort utile pour vous aider à faire de meilleurs choix à la poissonnerie.

5 – S’arrêter pour manger

Je vous entends déjà vous dire « Quel conseil bidon! ». J’en conviens, il s’agit d’une proposition qui peut sembler simpliste. N’empêche que, comme tout le monde, vous êtes peut-être coincés dans un horaire quotidien très serré. Et lorsqu’on est « dans le jus », il est très facile de couper dans le temps consacré habituellement à nos besoins de base : bouger, manger, dormir, rire…

N’est-ce pas décevant d’avaler en 8 minutes un plat qui vous a pris énergie, amour et de précieuses minutes à préparer? En plus d’être une excellente habitude pour la santé, pour la digestion et pour le respect de nos signaux de satiété, prendre le temps qu’il faut pour déguster nos repas (au moins 20-30 minutes) rend hommage aux efforts du cuisinier. Sans oublier de ranger bien loin ces chers iPhone, iPad et autres bidules informatiques trop distrayants. Même si ce n’est pas toujours possible de le faire trois fois par jour, s’arrêter pour savourer chaque bouchée en bonne compagnie, voilà un plaisir quotidien dont on serait fou de se passer.

Par curiosité, lequel de ces conseils croyez-vous pouvoir mettre en pratique le plus facilement?

Julie la nutri

(photo par blanc grenade)

Mon menu pour la semaine

Menus

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas partagé mon menu de la semaine. Un peu par manque d’inspiration, par manque de temps, parce que nos repas d’été ont alternés entre les salades et le barbecue et parce que nous avons mangé du Ricardo tout l’automne…Enfin bref, cette semaine j’ai envie de vous en faire part à nouveau… nous verrons si cela se poursuit au fil des semaines.

Afin de vous inspirer et de vous donner des idées, je vous partage mon menu de la semaine, du dimanche au jeudi (parce que le vendredi je me donne congé de cuisine) avec des liens vers les recettes en question. J’y ajoute mes commentaires ou ajustements, ainsi que les étapes où j’ai pris de l’avance pour me simplifier la tâche. Je vous invite également à vous inspirer de mes autres menus hebdomadaires, en cliquant ici. Au menu cette semaine :

Dimanche : Des vol-au-vent… un plat que je n’avais pas mangé depuis bien des années faits à partir de mon poulet bouilli maison. Je les ai accompagnés d’une purée de pommes de terres lait / beurre / babeurre en parts égales. Pour le dessert (et pour les lunchs de la semaine), j’ai préparé ces carrés aux dattes qui furent un succès auprès de toute la famille.

Lundi : Un chili servi avec des tortillas tranchées en petits triangles. J’ai accompagné le chili d’une petite salade verte en utilisant les bébés épinards qui restaient de la recette de muffins salés de mardi.

MardiMa soupe poulet et riz maison afin d’utiliser mon restant de poulet et mon bouillon, accompagnée de ces délicieux petits muffins salés.

Mercredi : Des pâtes au pesto et chou-fleur grillé. Des pâtes, du pesto de basilic, du chou-fleur et du parmesan…tout simplement. Et non, je n’ai pas payé mon chou-fleur 8$, sinon j’aurais choisi un autre légume!

Jeudi : Une salade d’orzo, brocoli grillé, bacon et vinaigrette au beurre d’amande.  Dans la recette originale, Marilou utilise des choux de Bruxelles, un de mes légumes préférés… mais que mes enfants n’apprécient pas (encore)!

Lire la suite

Carottes grillées, glacées à l’érable et lentilles croustillantes

 

carottes

Parlez moi d’une recette simple à préparer, réconfortante à souhait, qui plait aux petits comme aux grands et qui accompagne à merveille une bonne quantité de plats. Les lentilles ajoutent du croquant aux carottes grillées et les flocons de piment fort viennent balancer le goût du sirop d’érable. À manger un peu, beaucoup, passionnément.

Lire la suite

Le fabuleux Noël de Mamie Clafoutis

buches

C’était vendredi soir dernier, le trafic était monstrueux et il pleuvait des cordes. Rien de bien festif alors que je me dirigeais vers le Fabuleux Noël de Mamie Clafoutis pour lequel j’avais été invitée. L’accueil chaleureux de l’équipe, la jolie table digne des célébrations d’antan et le festin qui nous a été servi, m’ont pourtant rapidement fait ressentir l’esprit des Fêtes.

Lire la suite

Mon nouveau plus meilleur sandwich (et végé!)

tartinade-tofu

Vous êtes fatigués de l’éternel sandwich jambon-moutarde-pain pita/tortillas/baguette/tranches de pain? Courez préparer ce délicieux mélange à sandwich que nous proposent les filles de l’émission Cuisine futée, parents pressés. C’est une tartinade de tofu (oui! oui!) crémeuse et onctueuse, remplie de protéines, très économique, santé, végé, rapide à préparer… et les enfants en raffolent (et moi aussi!). En prime, le mélange se conserve 5 jours et vous en aurez une assez bonne quantité. Ne reste plus qu’à varier les pains et les légumes qui l’accompagneront pour avoir une belle semaine de lunchs!

Une recette à conserver dans ses favoris et idem pour ces petits muffins à la ricotta et au centre coulant de framboises.

(photo : Cuisine futé, parents pressés)

3 choses un jeudi

en-vrac

Bouffe, mode, déco en vrac…

Mardi en vrac

vrac

Bouffe, mode, déco en vrac…

  • Pour le bien-être de mon porte-feuille, je m’étais promis de prendre une petite pause de shopping en ligne et de fuir les sites américains vu le taux de change pourri. Et voilà que je me fais accrocher par un courriel qui m’informe que les articles soldés chez Madewell ont 30% de rabais supplémentaire. Et voilà qu’ils affichent désormais les prix en $ canadiens. Et voilà que je me meure depuis quelques semaines pour avoir une tunique. Et voilà que j’ai profité de mon heure de lunch pour commander cette robe pour l’été prochain...
  • Ce dimanche, je faisais du lavage tout en préparant une salade de pâtes,  ma soupe d’automne préférée et des muffins santé pour les lunchs (et en me faisant demander aux 30 secondes de séparer de minuscules morceaux de Lego qui semblent soudés les uns aux autres). La routine quoi! Et j’ai réalisé 30 secondes trop tard que j’avais zesté mon orange dans la soupe plutôt que dans le mélange à muffins… Le résultat fut étonnamment bon!
  • J’achale mon amoureux pour mettre cette affiche quelque part dans la maison sans succès…jusqu’ici! Et voilà qu’elle est à 15% de rabais, comme tous les autres articles de la boutique en ligne de Buk & Nola.

 

Le Mexique dans l’assiette

repas-mexicain

Julie la nutri, notre chroniqueuse préférée, est de retour du Mexique où elle s’est régalée. Elle nous propose donc quelques idées pour un repas mexicain concocté à la maison.

Lire la suite

La main dans le sac

tuiles-glacees

Voici un joli dessert pour prolonger l’été. Ces tuiles de yogourt glacé ont eu un beau succès dimanche soir auprès des enfants. Il s’agit d’une recette de l’émission Cuisine futé qui se prépare en un tour de main.

Lire la suite